Traduction : Le ministère algérien de la défense vient de doter les centres des examens de brouilleurs d'ondes de "bonne qualité" afin d'éviter les fuites des sujets.

Lien en arabe : mastodon.social/@radioalgerie/

le Ministre de l'éducation algérien, Abdelhakim Belabel se dit reconnaissant au Ministère de la défense d'une telle action qui rentre dans le cadre de la sécurisation des examens de l'éducation nationale.

Et bien mon pote, ils vivent dans une autre planète nos dinosaures. Et sinon des IMSI Catchers, c'est pour quand ?

Pour l'instant c'est l'armée qui gouverne. Le Peuple algériens fait la différence entre ceux qui commandent l'armée, issus de l'ancienne génération et l'institution militaire. Les citoyens ne sont pas cons. Ils ne veulent point aller aux élections du 4 juillet 2019 pour une raison simple :
- Qui sont les candidats ?
- Ont-ils récoltés les signatures ?
- C'est le Min. intérieur qui va organiser les élections ...

En l'absence d'une haute instance indépendante de surveillance des élections, le rendez-vous du 4 juillet 2019 en est un faux puisque le corps électoral manifeste dans la rue et rejette la feuille de route que le pouvoir veut lui imposer.
Ce même ministère de l'intérieur a utilisé la base de données des informations des citoyens pour collecter les 6 millions de signatures pour Bouteflika (une 5ème candidature qui a échoué lamentablement" ...

Petit rappel (grossomodo) pour pouvoir être candidats aux élections présidentielles il faut :
- Récolter 60 000 signatures à travers 25 département sur les 48 à raison d'un minimum de 1500 signature dans un département.
- Le conseil constitutionnel, mathématiquement n'a ni le temps ni les moyens de vérifier la véracité des signatures ni de la compter.
- Il se peut que mon nom figure dans une liste de signatures sans possibilité que je puisse vérifier ...

Le pouvoir en place, comment il procède ?
- Il paie des gens pour aller retirer les formulaires de récolte de signatures.
- Il y a en tous 70 prétendants à l'heure actuelle sans qu'aucun ne soit issu ni d'un mouvement association ni une figure politique ayant fait ses preuves. Tous des inconnus au bataillon populaire et médiatique.
On reparle des médias algériens ...

Aucun média algérien n' procédé à éclairer l'opinion publique sur ces personnage (ces lièvres ou acteurs) Aucune enquête, aucune présentation, aucun papier sérieux sur ces présumés candidats à la candidature.
Est ce que les médias sont complices ou ont-ils peur d'écrire des mots sur un simulacre aux présidentielles. Certains considèrent que ce n'est qu'une futilité. Je vois là une démission, plutôt ...

Actuellement, le paysage de la propagande se présente comme suit :
- L'armée a procédé à plusieurs arrestations histoire de calmer le mouvement populaire. Ce dernier s'en fou éperdument des arrestations, les citoyens veulent la chute de tout un système et passer à une république v.2 et ils sont déterminés à aller vers ce but.
- Mettre au musée le parti FLN et RND symboles de corruption, de dillapidation et de dictature ...

Les citoyen/ne/s algériens savent que la seule chose que savent faire les militaires sont les arrestations. Un militaire ne sait gérer ni l'économie, ni le social, ni l'administration surtout avec toutes les transformation du monde d'aujourd'hui.
Femme et chef du parti des travailleurs Louiza Hanoune arrêtée, elle aussi et sur laquelle la justice militaire enquête ... vous voyez le topo des arrestations faites par l'armée ? ;)

Ces arrestations sont une tentative veine à travers laquelle un certain courant essaie de mettre en avant le chef du corps des armée Ahmed Gaid Salah comme étant le sauveur de l'Algérie, l'erradicateur du système Bouteflikien. Wait, il a été désigné par Boutef, on n'oublie pas, il lui a prêté serment ;) il continue à maintenir et à marteler le cap constitutionnel des présidentielles fictives du 04 juillet ;)

Si ont lit à travers les lignes, si ce vieillard militaire d'une autre époque désire participer aux élections, on le lui dit clairement d'enlever sa casquette et de venir sur le terrain civil pour peser son image. Ceci dit, s'il essuie une "dégage" de la part de la rue, il faudra qu'il accepte, tel que beaucoup de chefs de partis ont essuyé ce refus et ont été dégagé de la rue en leur signifiant d'aller manifester ailleurs ;) ...

Or là, nous avons assisté depuis quelque temps à un chef militaire qui use de l'institution pour se forger une image politique avec ce cinéma d'arrêstations (il a échoué bien évidemment de se la forger cette image).
- Il n'y a donc pas de différence entre un militaire qui instrumentalise une institution et un religieux qui instrumentalise une religion à des fins politiques.

Follow

La mission du chef de l’État quant à elle s'achève le 09 juillet 2019. Il aura donc échoué dans l'exécution du code 102de la matrice constitutionnelle.
Certains essaient de faire peur au peuple : on leur parle de vide constitutionnel. Mon œil, quel vide, c'est une libération salvatrice de la matrice plutôt :D Jusque là aucun dépassement, aucun acte dit violent (il y a eu 2 morts durant ces manifestations à ne pas oublier) ...

La vraie histoire commence après le 09 juillet 2019. Date à laquelle la matrice sera enterrée définitivement pour ouvrir un nouvelle horizon, enfin, je l'espère plus serein bâtit sur de nouvelles bases.
Donc, je sais comment cela va commencer ...
youtube.com/watch?v=wciwin7J6m

Rappelez-vous, lorsque vous êtes à l'intérieur d'un système, vous êtes le système consciemment ou inconsciemment et vous vous sentirez très inconfortables si le peuple viendrait un jour reprendre ses droits et vous enlever vos privilèges.
Fin de ce thread-article-blog.
</eof>
youtube.com/watch?v=uxat0lJqdC

Sign in to participate in the conversation
mstdn

mstdn.fr est une instance lancée et administrée par des sysadmins expérimentés avec comme objectif qu'elle accueille des dizaines de milliers d'utilisateurs de manière pérenne. Plus d'informations dans ce billet de blog : https://www.libre-parcours.net/post/mstdn-fr-notre-pierre-a-l-edifice-mastodon